Affaire Grégory : plus de 600 000 euros de test ADN

L'un des avocats de Jacqueline Jacob dénonce le coût des analyses ADN complémentaires, en 2012, sur les vêtements que portait le petit garçon, selon BFM TV.

28 ans après la mort du petit Grégory, la justice autorisait de nouvelles analyses sur les vêtements ainsi que les cordelettes qui liaient les poignets et les pieds du petit garçon. C'était en 2012, raconte BFM TV. La juge d'instruction en charge du dossier sur la mort de Grégory Villemin en 1984 ordonnait une expertise ADN sur ces éléments scellés. La justice commande alors les tests à un laboratoire privé. Le 5 octobre 2012, le laboratoire envoie son devis et...
source: Le Point