Code du travail : le plus dur reste à faire

La première phase ­de concertation sur la réforme a été menée très habilement.

Ce n'était pas la tasse de thé d'Emmanuel Macron. Mais il ne peut que se féliciter de la vaste ­concertation engagée par sa ministre du Travail avec les syndicats et le patronat. Muriel Pénicaud a transformé un sujet explosif en objet de dialogue.

Sur le fond, la réforme du Code du travail s'inscrit dans la même filiation que la loi travail votée sous François Hollande il y a un an : renforcer la négociation d'entreprise et revoir des dispositifs dénoncés par le...
source: Les Echos