De la PMA à la GPA : le piège grossier de Macron

Chapô PMA-GPA. M. Macron s’est déclaré prêt à étendre la procréation médicalement assistée à toutes les femmes par souci d'équité puisque les femmes mariées en bénéficient déjà.

Mais il est opposé à la gestation pour autrui par respect de la filiation et de la dignité du corps de la femme. Sa promesse électorale est aussi intenable que son souhait d'un débat apaisé tant le piège est grossier; en effet, la reconnaissance du « désir d'enfant » chez les femmes homosexuelles entrainerait la même exigence chez les hommes grâce à la GPA. Elle s'appuierait sur l'égalité homme-femme et sur l'équité entre pauvres et riches, ces derniers pouvant aujourd'hui...
source: Valeurs Actuelles