Le Guérétois David Menut évoluait sur ses routes d’enfance hier

Seul professionnel limousin, le Creusois David Menut a parcouru hier des routes dont il connaissait le « moindre gravillon ». Portrait d’un amoureux du vélo qui doute encore de ses capacités à 25 ans.

Ils continuent de croire en luiæ

«Purée, t'as failli me faire pleurer. J'avais la gorge nouée ». Quelques minutes avant le départ, hier à Fursac, David Menut nous interpelle. On l'a interrogé vingt minutes plus tôt au sujet de l'étape du jour dont il connaît « les 50 derniers kilomètres par cœur ». On lui a glissé, pendant l'entretien, les propos de sa petite sœur, Audrey, 22 ans, vététiste internationale à Creuse Oxygène : « Mon grand frère, c'est le plus fort....
source: La Montagne