"La Passeuse" : le secret des Prazan

75 ans après, l'historien Michaël Prazan a retrouvé la passeuse qui sauva son père et confronte leurs différentes versions autour de ce geste. Passionnant.

Œdipe est un merveilleux romancier, écrivait Roland Barthes. Heureusement qu'il y a des pères – mais les mères, aussi, sont bonnes pourvoyeuses –, la littérature, sinon, s'en trouverait appauvrie. Le « roman du père », genre à part entière, est riche d'itinéraires tortueux, compliqués, passionnants, en quête d'un regard, d'une voix, d'une vérité. La Passeuse que Michaël Prazan publie appartient aux tout meilleurs, où la rigueur de l'enquête labyrinthique fait écho à...
source: Le Point