Trophées de l’innovation : le Coco de Paimpol AOP écossé récompensé

Prince de Bretagne remporte un trophée de l’innovation dans la catégorie « grande consommation fruits et légumes » pour ses haricots blancs en grains issus du Coco de Paimpol AOP prêts à l’emploi, proposés en frais en barquette de 220 g ou surgelé en sachet de 1 kg. Mercredi soir, 500 professionnels du retail, industriels et distributeurs se sont réunis pour la 40édition des Trophées de l’innovation organisé par LSA : plus de 200 candidatures déposées pour ce concours, 45 produits retenus et primés.

Retour sur un beau succès pour le premier produit préparé de la marque des producteurs de fruits et légumes frais bretons.
Grains de haricots Coco de Paimpol, écossés et prêts à l’emploi : 

Pour lever l’un des principaux freins à la consommation des haricots coco de Paimpol, les producteurs de Prince de Bretagne ont développé une machine pour écosser les gousses. « Le projet a débuté il y a près de trois ans. Lors d’une réunion, nous avons convaincu les producteurs qu’il fallait trouver une solution plus moderne pour permettre aux consommateurs de continuer à manger des haricots Coco de Paimpol », explique Hervé Guézou, président de la section Haricot Prince de Bretagne.


Au rayon frais : en barquette 220 g

Le nouveau conditionnement en barquette des grains de haricots frais supprime l’étape de l’écossage et permet de passer directement à la cuisson (à l’eau pendant 30 à 40 minutes). La barquette 220 g correspond à un dosage pour 2 à 3 personnes. Ecossé et emballé : le produit ne subit aucun traitement de conservation. Fini les excuses pour ne pas en manger !


Rayon surgelé : en sachet 1 kg et décliné en 450 g pour la prochaine saison 

Le surgelé, mode de conservation reconnu du Coco de Paimpol en grains, est également développé par les producteurs Prince de Bretagne. Dans un premier temps avec le sachet 1 kg à destination exclusive des restaurateurs, puis l’an prochain en sachet 450 g en GMS pour le consommateur.


Pour ceux qui prennent encore le temps et le plaisir d’écosser la gousse si particulière du Coco de Paimpol, jaune-paille marbré de violet, les filets de 10 kg, 5 kg et 1 kg restent les principales références du marché.


Les avantages du produit retenus par le jury

L’évolution d’un produit AOP traditionnel, vers une solution de qualité apportant un réel service au consommateur.
Un gain de temps pour le consommateur : le coco écossé est prêt à cuisiner et ne nécessite pas de temps de trempage.
Une réponse à la demande croissante en légumineuses : Prince de Bretagne propose un produit authentique, à haute valeur nutritive.
Une offre multicanal : frais et surgelé.
Le travail réalisé par les producteurs pour développer la consommation de légumes frais.

Un prix qui encourage Prince de Bretagne à développer son offre 

La marque Prince de Bretagne met au cœur de sa stratégie : le savoir-faire et les engagements de ses 2000 producteurs bretons de légumes frais ainsi que les attentes du consommateur (transparence, traçabilité, connaissance du produit). Ce prix encourage l’investissement constant des producteurs dans l’innovation et conforte la marque dans le lancement de nouvelles références.

Soucieux de répondre aux attentes sociétales et environnementales, le packaging de la barquette sera également retravaillé pour faciliter son recyclage. La barquette plastique operculée dans son fourreau en carton sera transformée en barquette carton.


Le Coco de Paimpol : un légume d’exception certifié AOP

Les 200 producteurs au savoir-faire reconnu respectent un cahier des charges rigoureux, du semis, à partir de mi-mars, à la commercialisation, de mi-juillet à octobre (avec un pic de production entre fin août et début octobre). La récolte du Coco de Paimpol AOP illustre parfaitement le caractère unique et exigeant de ce légume. Chaque année, dès le mois d’août, ce sont  2 000 cueilleurs qui ont à cœur de maintenir la tradition de la récolte manuelle selon la technique dite du « plumage », en référence au plumage des volailles posées sur les genoux, remplacées ici par les brassées de feuillages dont il faut séparer les gousses solidement attachées aux tiges.

Le Coco de Paimpol a été le premier légume frais à obtenir une appellation d’origine, au niveau national, en 1998, avec l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), puis au niveau européen, en 1999, avec l’AOP (Appellation d’Origine Protégée). Une double reconnaissance pour cette production délimitée sur 800 ha, au nord-ouest des Côtes d’Armor, sur la zone côtière entre Paimpol et Tréguier.


CHIFFRES CLÉS

1998 : obtention de l’AOC
1999 : obtention de l’AOP
Saison : mi-juillet à octobre (pic de production entre fin août et début octobre)
Zone de production : 800 ha
200 producteurs
5 500 tonnes / an
1 kg de Coco de Paimpol en gousses correspond à 400/450 g de grains en moyenne


2019-12-23 11:11
Dernières nouvelles Actualités du Jour
Dernières nouvelles France
aujourd'hui 15:36 En larmes, Novak Djokovic rend hommage à son "mentor" Kobe Bryant
aujourd'hui 15:12 Total assignée en justice pour non respect de ses obligations climatiques
aujourd'hui 15:12 Goldman Sachs demande aux salariés de retour de Chine de rester chez eux
aujourd'hui 15:12 Conseil de Renault sur le nouveau DG en début d'après-midi
aujourd'hui 15:12 L'extension du coronavirus freine les tentatives de rebond
aujourd'hui 15:12 Toujours affaibli par le coronavirus, le CAC 40 tente un rebond
aujourd'hui 15:12 Côte d’Ivoire : Guillaume Soro sera candidat à la présidentielle malgré le mandat d'arrêt contre lui
aujourd'hui 15:12 Le gouvernement britannique restreint le réseau 5G au groupe chinois Huawei
aujourd'hui 14:57 "On saura qui a tué le petit Grégory", assure le procureur général de Dijon
aujourd'hui 14:57 Louis Vuitton reste la marque française la plus puissante
aujourd'hui 14:57 “Journey to the Savage Planet”, l’exploitation spatiale est une partie de plaisir
aujourd'hui 14:51 Manque de neige : "Les vacances de février représentent 60% à 70% de notre chiffre d'affaires, il faut qu'on puisse skier", s'inquiète la station de Gérardmer
aujourd'hui 14:51 Perdus dans la forêt amazonienne, une mère et ses trois enfants ont survécu 34 jours
aujourd'hui 14:51 Centrafrique : des dizaines de morts dans des violences intercommunautaires à Bria
aujourd'hui 14:51 Cora : les syndicats redoutent un nouveau plan social
aujourd'hui 14:51 Coronavirus : "On va avoir une année extrêmement difficile pour la fréquentation de la France par les Chinois", explique un voyagiste
aujourd'hui 14:51 Mort de Vincent Lambert : le docteur Vincent Sanchez relaxé par le tribunal correctionnel de Reims
aujourd'hui 14:51 Perdus dans la forêt amazonienne, une mère et ses trois enfants ont survécu 34 jours
aujourd'hui 14:51 VIDEO. Comment rendre un chat heureux en appartement ?
aujourd'hui 14:51 Mort de Vincent Lambert : le docteur Vincent Sanchez relaxé par le tribunal correctionnel de Reims
aujourd'hui 14:42 #JeSuisMila : Schiappa cible le délégué général du CFCM et ses "propos criminels"
aujourd'hui 14:42 "America's Got Talent": la réponse de Terry Crews face aux accusations de racisme agace
aujourd'hui 14:42 Bordeaux – Les municipales, une bataille du quotidien
aujourd'hui 14:42 Bordeaux – « Ce que je ferai »
aujourd'hui 14:42 Municipales à Bordeaux : un scrutin très incertain
aujourd'hui 14:39 La nature chamboulée par la douceur hivernale
aujourd'hui 14:39 La neige tombe dans les Alpes
aujourd'hui 14:39 Plus d'un millier de migrants évacués d'un campement dans le Nord de Paris
aujourd'hui 14:33 Le frère de Nicki Minaj écope de 25 ans de prison pour viol sur mineur
aujourd'hui 14:09 Federer miraculé, Djokovic sans pitié
aujourd'hui 14:09 1.470 personnes évacuées de campements de fortune dans le nord de Paris
aujourd'hui 14:09 Nouvelle attaque meurtrière dans le nord du Burkina Faso
aujourd'hui 14:09 Football : Ben Arfa se relance à Valladolid, le club du Brésilien Ronaldo
aujourd'hui 14:00 Quand Télérama essaie d’associer Éric Zemmour à l'augmentation des “propos racistes et antisémites”
aujourd'hui 13:54 Le futur cumul emploi retraite sera-t-il vraiment plus avantageux?
aujourd'hui 13:54 Un plan de paix américain qui exclut les Palestiniens
aujourd'hui 13:48 JT de 13h du mardi 28 janvier 2020
aujourd'hui 13:48 Assignation en justice pour inaction écologique : "Nous demandons à Total de réduire son empreinte carbone pour atteindre la neutralité en 2050"
aujourd'hui 13:48 Bulletin météo du mardi 28 janvier 2020 à 12h55
aujourd'hui 13:48 Prix Lumières de la critique internationale : le triomphe du film "Les Misérables" et Polanski sacré meilleur metteur en scène
aujourd'hui 13:48 Coronavirus : un homme contaminé en Allemagne
aujourd'hui 13:48 Coronavirus : le gouvernement organise le rapatriement des ressortissants français
aujourd'hui 13:48 Coronavirus : l'épidémie est-elle minimisée par la Chine ?
aujourd'hui 13:48 VRAI OU FAKE Pourquoi les radiations de demandeurs d'emploi ne suffisent pas à expliquer la baisse du chômage
aujourd'hui 13:48 Un premier loup abattu cette année sous autorisation des pouvoirs publics dans les Alpes-de-Haute-Provence
aujourd'hui 13:48 Lobbies à l'Assemblée nationale : "encore de nombreux progrès" à faire, selon un rapport
aujourd'hui 13:48 Assignation en justice pour inaction écologique : "Nous demandons à Total de réduire son empreinte carbone pour atteindre la neutralité en 2050"
aujourd'hui 13:48 Un premier loup abattu cette année sous autorisation des pouvoirs publics dans les Alpes-de-Haute-Provence
aujourd'hui 13:48 Prix Lumières de la critique internationale : le triomphe du film "Les Misérables" et Polanski sacré meilleur metteur en scène
aujourd'hui 13:48 Lobbies à l'Assemblée nationale : "encore de nombreux progrès" à faire, selon un rapport
Regardez les nouvelles du France sur Facebook