Une centaine de cadres et de militants vont quitter La République en marche

Simples adhérents ou élus, ces militants vont quitter le mouvement à la veille du Congrès de samedi, pour dénnoncer le déficit démocratique de LREM.

Seul candidat à la présidence de La République en marche, Christophe Castaner pouvait s'attendre à une désignation facile. C'était sans compter sur la déception croissante d'une partie des militants, dont une centaine annonce son départ du mouvement d'Emmanuel Macron, ce mardi dans un communiqué, dévoilé par Franceinfo.  

Se faisant appeler les "100 démocrates", ces marcheurs comprenant plusieurs...
source: L'Express